• Cette fin d’été pas comme les autres

    Je vais être honnête avec vous, je n’ai pas hâte à la rentrée.

    Et c’est que de l’égoïsme de ma part. 

    J’aime ma routine pas de routine depuis quelques mois.

    Prendre le temps d’apprécier la lenteur du matin. Rester en pyjamas jusqu’au dîner.

    Ce coucher plus tard.

    Entre les filles jouer avec la voisine.

    Écouter les films tard dans la cabane en chialant après les maringouins.

    J’aime mon pas de routine et c’est égoïste de ma part.

    Je sais qu’elles ont besoin d’un semblant de structure, moi aussi au fond j’en ai besoin.

    Je sais que 2 mois de vacances d’été c’est bien mais que 6 mois c’est trop.

    Mais je ne peu m’empêcher, comme à la fin de chaque été, d’être triste que ce soit déjà la rentrée.

    Je ne pense même pas à la galère que j’aurai à gérer 2 écoles qui commence à 10 minutes d’intervalle. Ce n’est qu’un défi parmi les autres.

    Ça a passé tellement vite!

    C’est comme ça à chaque année et comme chaque fin d’été, je ne le laisse pas paraître à mes filles. Je sais à leurs petites phrases qu’elles pensent comme moi mais je leur parle de façons positive comment ça va être génial. Et oui même cette année ça va être génial.

    Et pendant leur première journée, je pleure…

     

    Bonne rentrée à vous tous.

    Du fond du cœur

  • Bonne 2ième rentrée mon enfant

    À toi cher parent, aujourd’hui je te parle avec mon cœur d’éducatrice et mon cœur de maman.

    Si j’étais l’éducatrice qui allait s’occuper de ton enfant je te dirais ceci:

    Sache que le matin avant d’accueillir ton trésors je désinfectais déjà les tables, comptoirs et chaises. 

    Tu ne pourra pas entrer dans la garderie mais ce sera comme quand tu me trouvais déjà à l’extérieur à jouer avec les amis.

    Si ton enfant se mouchait sur son chandail accidentellement et bien je le changeait. Même chose pour les accidents et je désinfectais.

    Quand on sortais, je lavais mes mains entre chaque crémage d’enfant pour ne pas transmettre un petit quelque chose à l’enfant d’après. Oui c’était long mais c’était déjà normal de le faire. Et au retour c’était souvent l’heure de dîner donc encore la c’était normal de laver nos mains en entrant. 

    Ton enfant a de la peine, je vais le consoler car j’ai du linge de rechange depuis que j’ai eu un ami qui m’a vomi dessus. 

    Il était pas rare de trouver des jouets sécher sur mon comptoir pendant les dodos et même à la fin de mon chiffre. Et oui tu me vois venir je désinfectais encore tout pendant le dodo.

    Au réveil pendant que les enfants mangeaient leur collation je changeais les draps et désinfectais les matelas tout en parlant aux amis. Ensuite je lavais mes mains et allais les rejoindre. 

    Ton enfant ne se rendra pas compte des jouets qu’il y a ou non car ce sera de nouveaux jouet qui pourront être facilement lavés. Il y aura des livres plastifiés et des casses-têtes en bois. 

    Je ne sais pas si c’était juste moi qui désinfectais autant mais d’après ce que je lit ces temps ci j’ai l’impression que oui. Mes journée ne seraient pas bien différentes de ce qu’elles étaient. On ajoute un peu plus de lavage de mains comme le matin et le soir par exemple mais tant qu’à moi ce sont seulement de bonnes habitudes à prendre. Des habitudes qui disparaissent  malheureusement.

    Sans te cacher cette partie, me retrouver avec la moitié des enfants serait moins un casse-tête lors des dodos et la distanciation serait plus facile à la table 😉 

    Je ne peu pas dire que ce sera moi l’éducatrice car je ne travail plus dans ce milieu mais j’aurai aimé être celle qui te sécurisera. 

    C’était une journée avec mes 3 ans 🙂 

    -Justine 

  • Avant, hier, aujourd’hui…

    C’était avant… 

    Nous voulions plus de temps, moins d’horaire. Prônions le slow life. Toujours réglé au quart de tour et toujours remettre à plus tard car nous n’avions pas le temps.

    C’était avant. 

    Go go les enfants dans l’auto, même pas un sourire pour le voisin et surtout pas de téléphone à nos parents car nous n’avions pas de temps. 

    C’était avant… 

    C’était il y a 7 jours… 

    Il y a eu la peur. 

    Il y a eu le déni.

     Il y a eu la colère.

     C’était il y a 7 jours. 

    Les médias ne parlaient que de peur, de personnes qui se ruent sur les denrées, créant un sentiment d’apocalypse. Le stresse était au rendez-vous. 

    Aujourd’hui, je vois des gens faire des vidéos drôles, des photos pour détendre l’atmosphère. Des gens joué de la musique sur leur balcon. Des voisins données des cours de Zumba chacun dans leur cours. Des gens flasher leur lumières à 20h30 pour montrer leur solidarité. Je vois des arcs-en ciel et des # super percutant. 

    #çavabienaller #stayhome #jerestecheznous #propagelinfopaslevirus et j’en passe.

    Aujourd’hui, je vois des artistes divertirent les gens pis c’est tellement bon parce que c’est pas stagé et c’est parfait. 

    Aujourd’hui, je vois des gens offrir leur aide pour ceux qui ne peuvent sortir. Je vois des sourires lorsque je croise quelqu’un dans la rue lors de nos marches quotidiennes, avec les distances requises, ne vous inquiétez pas. 

    Aujourd’hui, je vois des gens qui vivent la même chose, qui sont dans le même bateau, dans l’incertitude que ces mesures préventives nous a apporté.

     Aujourd’hui, je vois un espoir d’humanité.

    Continuons d’être solidaire, on va s’en sortir sans sortir. 

    Un grand merci à nos anges gardiens, nos éducatrices, nos commis à l’épicerie, nos transporteur de fruits et légumes. J’en oublie sans doute mais un grand merci à vous. 

    P.s. une phrase m’a beaucoup marqué durant cette semaine et j’aimerais vous la partager parce qu’elle a du sens. Un grand bouleversement apporte quelque chose de plus grand et l’univers nous parle. 

    « J’avais besoin de te mettre dans une situation inconfortable sinon tu n’aurais jamais changé.                                                                                                                                                              -l’Univers »

    -Justine (Je n’ai pas la prétention d’être l’Univers 😉 )

     

  • Léonie

    Voici Léonie,

    Grâce à elle j’ai conçu le coussin d’allaitement multifonctions. J’avais beaucoup de difficulté à allaité et aucun support conventionnel ne me convenait.
    Durant mes moments d’allaitement, j’ai commencé à élaborer un coussin tout usage et qui aurai plusieurs utilités.

    Pourquoi je ne ferais pas un coussin qui devient un oreiller!? 
    Un coussin qui ne perturbe pas la croissance de l’enfant!?
    Un coussin dont les composantes ont plusieurs bienfaits! 

    En juillet 2016 mon coussin d’allaitement a fait son apparition et les réponses positives m’ont encouragé à en faire mon produit phare. Pour moi le confort et la simplicité était un atout primordial. Le manchon peut être utilisé autour du bras ou ouvert. Sa taille et les matériaux dont il est composé font de lui le parfait compagnon à la maison comme en sortie. 

    Suite à ces innovations, j’ai enclenché, en novembre 2016 mes premières démarches pour ma demande de brevet et en juin 2017 la demande était envoyée. Dans l’attente, je travaille fort de mes 2 seules mains pour faire connaître mon merveilleux coussin.

    Justine.