Avant, hier, aujourd’hui…

C’était avant… 

Nous voulions plus de temps, moins d’horaire. Prônions le slow life. Toujours réglé au quart de tour et toujours remettre à plus tard car nous n’avions pas le temps.

C’était avant. 

Go go les enfants dans l’auto, même pas un sourire pour le voisin et surtout pas de téléphone à nos parents car nous n’avions pas de temps. 

C’était avant… 

C’était il y a 7 jours… 

Il y a eu la peur. 

Il y a eu le déni.

 Il y a eu la colère.

 C’était il y a 7 jours. 

Les médias ne parlaient que de peur, de personnes qui se ruent sur les denrées, créant un sentiment d’apocalypse. Le stresse était au rendez-vous. 

Aujourd’hui, je vois des gens faire des vidéos drôles, des photos pour détendre l’atmosphère. Des gens joué de la musique sur leur balcon. Des voisins données des cours de Zumba chacun dans leur cours. Des gens flasher leur lumières à 20h30 pour montrer leur solidarité. Je vois des arcs-en ciel et des # super percutant. 

#çavabienaller #stayhome #jerestecheznous #propagelinfopaslevirus et j’en passe.

Aujourd’hui, je vois des artistes divertirent les gens pis c’est tellement bon parce que c’est pas stagé et c’est parfait. 

Aujourd’hui, je vois des gens offrir leur aide pour ceux qui ne peuvent sortir. Je vois des sourires lorsque je croise quelqu’un dans la rue lors de nos marches quotidiennes, avec les distances requises, ne vous inquiétez pas. 

Aujourd’hui, je vois des gens qui vivent la même chose, qui sont dans le même bateau, dans l’incertitude que ces mesures préventives nous a apporté.

 Aujourd’hui, je vois un espoir d’humanité.

Continuons d’être solidaire, on va s’en sortir sans sortir. 

Un grand merci à nos anges gardiens, nos éducatrices, nos commis à l’épicerie, nos transporteur de fruits et légumes. J’en oublie sans doute mais un grand merci à vous. 

P.s. une phrase m’a beaucoup marqué durant cette semaine et j’aimerais vous la partager parce qu’elle a du sens. Un grand bouleversement apporte quelque chose de plus grand et l’univers nous parle. 

« J’avais besoin de te mettre dans une situation inconfortable sinon tu n’aurais jamais changé.                                                                                                                                                              -l’Univers »

-Justine (Je n’ai pas la prétention d’être l’Univers 😉 )